Qui veut des asperges? [8]

Qui veut des asperges? [8]

« J’ai toujours ressenti une détresse avec les autres ou en pensant à eux. »; « J’aime pas aller à l’école, mais j’ai compris qu’il vaut mieux faire semblant. »; « Les femmes refoulent, les femmes Asperger le font encore mieux. Elles arrivent à tout refouler jusqu’à croire qu’elles doivent disparaître. »; « Ce sentiment autiste du vide à côté des autres, ou de trop plein, m’aurait tué. »; « Les autres me saoulent de moi mais j’ai toujours soif d’être là. »; « Être avec les autres, c’est jongler avec trop de balles et je suis si maladroit! »; « Ne pas attendre qu’on nous éjecte et se retirer soi-même est souvent la seule solution. »; « Je ne peux plus jamais me sentir hors du monde autant qu’avant mon diagnostic et en survivre. » Comme tu le constates, le syndrome d’Asperger marque une fine, essentielle et presque concrète tâche: devoir constamment doser et protéger le vivant en soi.

Lire la suite