Nettoyer les écuries d’Augias Tremblay

Nettoyer les écuries d’Augias Tremblay

Augias : Roi d’Élide, dont Héraclès (Hercule) nettoya les écuries en détournant les eaux de l’Alphée. Le Robert de poche, 2009 Dans le fond, malgré tout ce qui va arriver de pire encore, la candidature de l’ancien ministre des anciens combattants à la mairie de Saguenay, Jean-Pierre Blackburn le naïf, a du bon. Il a permis un beau lavage de linge sale en public et la confirmation que le maire sortant-plus-ou-moins a beaucoup de difficultés à lâcher prise. À s’occuper d’autre chose que de sa succession qu’il désirerait tellement à son more »

Lire la suite

Les fondements de la crise politique à Ville de Saguenay

Les fondements de la crise politique à Ville de Saguenay

Devant la possibilité de perdre le pouvoir en novembre prochain, le PCS s’est cherché un chef dans l’espoir de maintenir l’ordre établi. C’est ainsi qu’on a accueilli l’ancien ministre harperien Jean-Pierre Blackburn. On se doutait bien qu’avec un tel conservateur, au propre comme au figuré, la démocratisation des pratiques politiques n’était pas pour demain. D’ailleurs, Blackburn a déclaré en juin dernier que Promotion Saguenay était un « bijou » et qu’il aimerait bien « cloner » Ghislain Harvey.

Lire la suite

Pour une aile « vieillesse » du PCS

Pour une aile « vieillesse » du PCS

Je peux même le traiter de tit-vieux impétrant le Jean-Pierre car je suis plus tit-vieux que lui et je me sens directement interpellé par cette aile jeunesse du PCS qui nous semble pédaler plus vite que nous les tit-vieux qui dormons au gaz ou sur nos vélos en déboulant la côte de la Réserve. Que diable, il nous faut rapidement réagir et gonfler tout de suite cette aile « vieillesse » du PCS, oui oui, le Parti des citoyens de Saguenay fondé par – mais oui – des ainés de la politique municipale sous la gouverne de vous savez qui, celui qui a pris la décision malgré lui de lâcher les guidons de la ville avant de prendre le clos ou de faire une crevaison définitive emportant avec lui tout son peloton de cyclistes cordés contre son arrière-train.

Lire la suite

Le terrain de Jacques Fortin, quoi faire avec ? 10 propositions

Le terrain de Jacques Fortin, quoi faire avec ?  10 propositions

Malheureusement, nos politiciens sont soit incompétents, soit corrompus. Quelque fois les deux en même temps, le même jour. Woody Allen   Ainsi l’épouse du conseiller municipal de Saguenay, Jacques Fortin, lui-même grand conservateur en chef du Musée de la Pulperie a décidé de remettre le terrain qu’elle avait reçu en cadeau de son mari il y a une bonne dizaine d’année. Terrain majestueux jouxtant la rivière Saguenay et l’usine d’épuration des eaux dans le quartier numéro 15 à Rivière-du-Moulin où le conseiller malheureux a été élu péniblement lors des dernières more »

Lire la suite

10 propositions pour la devise de Saguenay

10 propositions pour la devise de Saguenay

Je me souviens– devise du Québec D’un océan à l’autre– devise du Canada   Or donc, le maire de Saguenay n’arrête pas de se creuser les méninges pour rendre sa ville plus Ville. Il veut lancer ses citoyens d’abord à la recherche de sa devise qui n’existe pas encore après quinze ans d’existence. Il vient tout juste de se rendre compte qu’il nous manque une devise. Mieux vaut tard que jamais. Il n’en manque pas une. Il a le don comme premier magistrat de soulever les questions de fond qui more »

Lire la suite

Le parti (ou pari) du maire

Le parti (ou pari) du maire

En vue de tous les partis. Un berger a toujours besoin d’un mouton conducteur, autrement il lui faut être à l’occasion mouton lui-même. Friedrich Nietzche, Par delà le bien et le mal. Prélude d’une philosophie de l’avenir. 1886   Notre maire bien-aimé s’ennuie. Il a besoin encore une fois de son public, comme la Poune. La semaine dernière, il se prenait pour un Charlie et accusait le Diable lui-même comme leader suprême de l’État islamique, responsable de toutes les attaques djihadistes perpétrées en Europe et ailleurs. On se demande parfois more »

Lire la suite

Dix façons d’économiser à Ville Saguenay

Dix façons d’économiser à Ville Saguenay

Je vais vous expliquer le principe de l’économie : donne-moi ta montre et quand tu as besoin de l’heure, moi je te la dis. Coluche   Le maire de Saguenay veut économiser. C’est sa nouvelle marotte. C’est dans l’air du temps, faut croire. L’arrivée d’une opposition à l’Hôtel de Ville l’empêche de dormir. Il veut tout couper au plus vite. Couper dans le gras qu’il pense notre gras. Et quand le premier magistrat grognon a une idée fixe, ça frôle l’obsession. Faut lui aider pour qu’il passe à travers. C’est more »

Lire la suite

Nice is nice – 10 façons d’y aller ou de l’être

Nice is nice – 10 façons d’y aller ou de l’être

Nice possède tous les agréments d’une capitale sans en avoir les inconvénients. Paul Valéry   Le jeu de mots bilingue – Nice is nice– ne vient pas de moi. C’est encore mon barman du jeudi soir qui me l’a suggéré. Je l’en remercie. Encore une fois c’est du travail d’équipe contre le régime et pour saluer un autre gaffeur dans le giron municipal, Bernard Noël, le cycliste discret plus ou moins averti.   1 – C’est fini le jumelage Angoulême – Chicoutimi. Désormais, c’est Nice-Chicoutimi. Vous savez pourquoi? Demandez à more »

Lire la suite

Nous sommes tous des Fabien Hovington, Ça va super bien…

Nous sommes tous des Fabien Hovington, Ça va super bien…

La société politique contemporaine : une machine à désespérer les hommes Albert Camus   Je prends des notes, j’observe, je me calme sans trop savoir comment j’arrive à le faire quand je regarde ce qui arrive autour de moi, autour de nous. Par exemple, à ce monsieur non élu de l’arrondissement de Shipshaw, ce monsieur Fabien Hovington, dans une autre vie vendeur de motoneiges et de pontons pour faire circuler les cyclistes d’une rive à l’autre de la rivière Saguenay. Ce monsieur donc, qui fraternisait aussi avec moult forestiers, bûcherons et more »

Lire la suite