Lettre à Gagnon Frères

Salut Frédéric,

ça va? Grosses rénos? 😀

Tu le devineras, je t’écris en réaction à cette nouvelle concernant la rénovation de la façade extérieure de l’édifice sur la rue Sacré-Coeur à Alma dont tu es le propriétaire.

Tout d’abord, sache que si je me permets de te tutoyer, c’est que depuis quelques années, j’ai comme un feeling que nous sommes reliés par une force surnaturelle depuis que ma blonde et moi avons acheté notre kit complet d’électroménagers à ton commerce. C’est drôle à dire, mais à quelque part, tu fais partie de notre quotidien. Sans exagérer, à chaque fois que je donne un biberon à mon kid, j’ai une petite pensée pour toi quand j’ouvre le frigo.

D’ailleurs, si nous avions choisi de faire nos achats à ton commerce, c’est qu’à la différence des autres chaînes, nous nous étions sentis considérés par tes employés. Tu sais, on ne le mentionne jamais assez, d’être considéré en tant que client, surtout quand tu passes chez le barbier seulement trois fois par année et que tu as tendance à toujours t’habiller tout croche, ça n’a pas de prix.

Bref, tu devrais conclure qu’à l’heure où je t’écris, j’ai encore une bonne estime de ton commerce. Vraiment.

Sauf que là, je ne comprends pas trop le move avec l’affaire de l’oeuvre d’art de Sabin Deschênes. Même que je trouve ça plate.

Tsé, qu’on se comprenne, je suis à 100% d’accord avec toi sur le fait qu’une petite retouche de la façade de ton édifice soit nécessaire. Sans vouloir tomber dans la grosse nostalgie, j’ai souvenir d’une époque où le centre-ville d’Alma avait beaucoup plus fière allure. Du peu de souvenirs qu’il me reste à propos de mon père dans mon enfance, je conserve une vision magique de ces fameux spaghettis de Chez Germain et surtout, des petits juke-box individuels qui accompagnaient chaque banquette. Back in the dayzzzzzz genre…

Donc, je sais que je ne suis pas le premier à te le dire mais faudrait vraiment que tu reconsidères ton intention de faire disparaître la murale de Sabin Deschênes. Je comprends que le but premier de l’opération est avant tout de donner un coup de jeune à ton édifice et non de David-Copperfieldiser une oeuvre d’art mais bon…

J’ai su que la Ville t’a contacté à cet effet. Je dis ça de même mais j’imagine que si tu modifiais le plan de tes rénovations et que ça engendrait quelques milliers de dollars de dépenses supplémentaires, il y aurait sûrement moyen de faire un petit deal avec la Ville…

Tsé, vu de même, ça peut te sembler un petit détail cette affaire-là de murale mais crois-moi, tu gagnerais pas mal plus à la préserver que de faire la sourde oreille aux demandes des gens. On ne se fera pas de peurs, l’histoire ne prendra jamais une ampleur pouvant mettre en péril Gagnon Frères mais n’oublie jamais que tu en dois une à l’art.

Parce que l’art, c’est ce qui inspire des designers à créer des meubles capotés que tu vendras ensuite. Même que l’art inspire des ingénieurs à inventer des modèles de sécheuses futuristes qui nourrissent des besoins impulsifs chez de nombreuses personnes qui n’ont pas tant besoin que ça d’une nouvelle sécheuse. Et puis l’art, c’est ce qui fait que tout au long de la grève étudiante, presque personne n’a fait de cas du logo de ton entreprise qui est un carré rouge.

Maintenant, j’invite tous les gens qui liront cette lettre à la partager à leurs amis d’Alma et des environs et surtout, à se rendre sur la page Facebook de Gagnon Frères et d’inscrire dans les recommandations leur souci de préserver la murale de Sabin Deschênes. Qui sait, peut-être serons-nous assez nombreux pour te convaincre de changer d’idée.

Et si tu le fais, je te promets d’acheter ma prochaine sécheuse auprès d’un de tes commerces.

Salut Fred.

Pour recommander la préservation de la murale de Sabin Deschênes, rendez-vous sur la page Facebook de Gagnon Frères ici: http://www.facebook.com/gagnonfreres

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

8 thoughts on “Lettre à Gagnon Frères

  1. Stéphane Bouchard

    L’administration municipale est à blâmer pour cette histoire. La même année, elle publie un document qui répertorie les œuvres d’art public de la main gauche et accorde un permis de construction pour recouvrir une de ces œuvres de la main droite…

  2. lina eblanc

    Hey Fred! Je crois qu’il y a erreur sur la personne!

  3. à alma il y a le sari pour la protection du patrimoine ns avons été les premiers a sen doter

  4. Philippe Morin

    La première règle d’un journaliste n’est-elle pas de s’assurer d’avoir tous les faits et de valider leur véracité? Spécialement avant de monter une ville, à tort, contre une entreprise régionale? Grandiose, juste grandiose, Joel

  5. […] au remous causé en bonne partie par l’appel à la population de Mauvaise Herbe, et ce, en réaction au reportage de Radio-Canada à propos de l’éventuelle disparition de la […]

  6. Marie-Christine Deschênes

    Merci! Même après tour près d’un an! J’ai le mal à l’art!!!

    Marie-Christine Deschênes (fille se Sabin)

  7. Marie-Christine Deschênes

    Bonjour, mieux vaut tard que jamais!!!!!! Cette histoire m’attriste encore! Je voulais simplement vous remercier d’avoir su comprendre….. Mais comment défendre l’Art au Québec ??? Très difficile, presque qu’impénétrable! Merci de m’avoir soutenue sans même le savoir!!! J’ai réellement fait tout ce qui était possible de faire mais en vains! Les quelques nouveaux « j’aime » de juillet 2012 sur le mur de Gagnon et Frères venaient probablement de moi!!!! Pour lire tous ces messages!!!! :). Voici celui envoyé par moi sur leur mur! Merci encore Monsieur Martel, moi, je me permets de vous vouvoyez car, vous êtes un grand homme!

    Oeuvre de Sabin Deschênes. On viens de m’apprendre que les travaux ont repris sur l’oeuvre de mon père. Je voulais vous remercier, vous tous et toutes pour votre support et vos merveilleux témoignages!

    Mais aussi vous mentionner que je n’ai que du mépris face à ce désastre. Des heures de pur bonheur que mon père a données. Car l’Art, n’est-il pas d’offrir un peu de plaisir pour les autres et pour soi? Je n’ai qu’un mot : Tristesse.

    Il y avait là, une chance et un privilège de bâtir une façade commerciale avec une histoire. De la récupérer, de s’en servir et de l’introduire aux travaux architecturaux!

    Étant la fille unique de Sabin, je prends l’initiative d’écrire et de mentionner mon désarroi face à cette situation qui soit de recouvrir une œuvre d’art qui est assurément l’une des plus belle œuvre d’art publique que l’on puisse voir à Alma. C’est un sacrilège!

    Cela m’attriste énormément car, je sais que mon père a fait beaucoup de choses autant sur le plan artistique, architecturale (fontaine Alma) que sur le plan culturel étant plus jeune pour faire avancer, bouger la ville d’Alma. Les gens venaient de tous les coins de la province pour admirer ces œuvres.

    Ma famille a fait commerce pendant des années dans cette ville ayant fait monter dans les plus hauts sommets la Maison Gagnon et Frères, autant à Chicoutimi qu’à Alma et toujours avec honnêteté et un grand respect.

    Il est certain qu’un mur de pierre parlera plus qu’une murale en pâte de verre fait par un artiste de la place?

    Merci encore à vous tous! Vous qui souhaitiez, tout comme moi, laissez cet œuvre à son patrimoine et à sa Ville!

    Désolée papa!!!

Laisser un commentaire