Le 175e, un flop

Les organisateurs des Fêtes du 175e nous ont déçu plus d’une fois, mais le « grand spectacle » de la Zone portuaire de Chicoutimi s’annonce être un flop.

Des trois groupes qui seront sur scène le 17 août, aucun n’est de la région, aucun ne chante en français et tous sont des has-been. Ça va peut-être plaire aux pop-punk-rockeurs de 12 ans et aux admirateurs de Supertramp, mais on peut oublier la célébration de notre culture régionale et francophone. La région la plus francophone d’Amérique célébrera son 175e anniversaire en anglais avec des artistes tout sauf saguenéens ou jeannois. Est-ce une démonstration de la méconnaissance du milieu culturel régional de la part des organisateurs, ou une volonté de faire quelque chose de « gros »? En tout cas, pour que Joël Martel dise qu’il aurait préféré Nickelback, ça va mal.

Reste que je suis soulagé qu’ils n’aient pas pris Mario Pelchat : je suis juste plus capable de l’entendre souhaiter « bon anniversaire au peuple du Royaume » dans les pubs quétaines qui passent 10 fois par jour à la télé, dispersant partout en province la honte avec un grand H. Mais, même si c’est pas Mario Pelchat, les invités du « grand spectacle » demeurent quelconques. Et, après ça, on se demande pourquoi les jeunes quittent la région. Peut-être parce que c’est le repère par excellence des matantes et des mononcles, ou des jeunes enfants qui tripent sur Marie-Mai et les deux groupes « jeunes et dynamiques » du spectacle du 17 août. Mais bon, ça c’est autre chose.

S’il n’y avait que le spectacle pour suivre ce modèle « non-régionaliste », ça n’aurait pas été si mal. Mais c’est en fait la goutte qui a fait déborder le vase. Les Fêtes du 175e n’ont aucunement intégré notre histoire régionale et notre culture. Qui a pu en apprendre sur l’arrivée des premiers colons au Saguenay? Qui a pu en apprendre sur le développement économique du Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis sa fondation? Qui a pu en apprendre sur le bouillonnement culturel que notre région connaît? Personne. Même l’Église, normalement assez de connivence avec la ville de Saguenay (un des principaux commanditaires), a critiqué les festivités. Les Fêtes du 175e n’étaient que cosmétiques. C’est d’autant plus vrai que presque toutes les activités au calendrier y étaient déjà et que la plupart des projets spéciaux ont été refusés.

Parmi les seules activités créées pour les Fêtes, on peut compter la cérémonie de clôture des Fêtes à Dolbeau-Mistassini et le spectacle du 17 août qui s’annonce désastreux, mais sinon, quoi? Tout ce qu’on a fait, c’est prendre les festivals et évènements réguliers et dire que c’est pour les Fêtes du 175e. Ça, c’est rien pour fêter. Moi, en tout cas, j’ai passé un été des plus normaux. Jonquière en Musique, les Rythmes, la Fête estivale d’Arvida, la Fête du Saguenay-Lac-Saint-Jean le 11 juin : toutes des choses qui reviennent chaque année. Toutes des choses qui étaient là au 174e anniversaire de la région et qui seront là au 176e. Les gens de l’organisation, ils ont organisé quoi au juste? Un logo, un branding, une job à justifier?

Je comprends que les organisateurs ont tenté d’attirer des « (ex-)gros noms» pour le « grand spectacle » afin que la foule soit nombreuse, mais pourquoi n’ont-ils au moins pas choisi de combiner la culture régionale à la culture populaire anglo pour que tous y trouvent leur compte? Certains auraient même pu découvrir des talents régionaux qu’ils ne connaissaient pas avant. Mais non, on fait ça à la canado-américaine. Tout ce que je peux dire, c’est que j’espère que dans 25 ans, on aura une vraie année anniversaire. J’espère que dans 25 ans, le 200e anniversaire du Royaume soit le reflet de notre unicité, de nos créateurs, qu’il soit notre reflet. J’espère que notre 200e ne sera pas le désastre du 175e.

Suivez @f_therrien

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

8 thoughts on “Le 175e, un flop

  1. Qui fête un 175e? C’est un non-anniversaire.

  2. une djock pour cacher nos vrais racine qui sont méconnue mais Métisse !! le saguenay est beaucoup plus vieux que ca …………………. un gars qui ce cherchait de la djob ou qui voulait la justifier ??? j’en sais rien !! avis au raciste , vous etes pratiquement tous metissé 😛 ne chercher pas car vous aller trouver un brin de montagnais dans votre sang… dérangent ??

  3. ha oui 🙂 la ville s’appelait Chekoutimi en 1600 quel que 🙂 j’ai meme vue une vielle carte 😛 la cote réserve était une reserve montagnaise je crois 😛 hahahahaha mais la vérité est bien fausse pour nos historiens 🙂 mais qui est donc ce Mcloed de riviere du moulin ??? un intrus ahahhaha

    1. JS

      Hug… à lire Francis Therrien, on pourrait croire qu’il espère un show de Québec Issime pour le 200e…. et non pas un spectacle traditionnel Montagnais …

      Mais finalement, Francis Therrien… au lieu d’aller au festivités du 175e… va voir la fabuleuse … tu seras servi

  4. Laurence Bégin

    On a tous l’impression qu’il ne se passe rien dans la région parce qu’on n’est pas au courant de tout ce qui se fait! Les fêtes ne voulaient pas créer une semaine de grosses festivités, mais plutôt étendre le budget et l’énergie sur l’année en entier! Ils ont préféré aider des projets et événements qui existaient déjà à se développer et s’étendre encore plus tout en aidant de nouveaux projets, les « petits derniers »! Le côté historique a beaucoup été touché et l’est encore à travers des événements comme la rencontre Charlevoix-Saguenay pour représenter les premiers arrivants dans la région ou avec tout pleins d’activité de groupes qui se déplacent d’événements en événements pour faire valoir notre histoire et nos produits régionaux. Ce n’est peut-être pas une semaine de grosse festivités au centre ville de Chicoutimi mais plutôt des centaines d’activités sur le territoire en entier, parce que c’est bien la fête du Saguenay-Lac-Saint-Jean et les fêtes essaient d’être présentes partout sur cet immense territoire. Et pour le show du 17 août, il y aura aussi des festivités le jour même et la veille, incluant d’ailleurs des bands régionaux comme cela a été précisé en conférence de presse. Et malgré tout il faut se l’avouer les shows du 17 ne plaisent pas à tous, et ça n’aurait jamais pu être le cas mais pourquoi ne pas profiter de ce qu’on nous offre pour passer une méchante belle soirée tous ensemble? Il y a peut-être un manque de visibilité ou de publicité sur tout ce qui est fait, mais les fêtes ne font pas rien et travaillent très fort pour vous offrir le meilleur, je peux vous le garantir!

  5. Laurence Bégin

    Ah! Et juste comme ça, pourquoi chiâler qui a pas d’artistes de la région au show du 17 août alors que vous avez honte d’un de nos artistes régionaux dans la chanson thème des fêtes??

  6. Waianohu

    Laurence : Pas honte, Mario Pelchat est GOSSANT. Ce qui est honteux c’est d’avoir écoeuré le Québec en entier en leur metant une voix GOSSANTE dans les oreilles.

  7. En ce qui me concerne je vois que des festivités dans des régions plus éloignés que Saguenay (faites vous à l’idée vous n’êtes pas dépassé Kujjuaq) ont des brochettes d’artistes plus variés avec une saveur plus régionale que vous autres. Je cite en exemple le Festival Musique du Bout du Monde qui se tient dans une municipalité de 15 000 habitants et qui hérite de plus de noms qu’une région où habite 250 000 personnes…

    Je crois sincèrement qu’il est temps que les gens de la région se rende compte que de gérer la région en gérontocratie ça donne ça.

Répondre à JS Annuler la réponse.