Salut, Hervé

Salut, Hervé

Hier soir, j’ai dit bonne nuit aux enfants, puis j’ai éteint la lumière.  En descendant l’escalier, j’ai entendu Élise sangloter. Je suis remontée. Elle pleurait. S’ennuyait de Thé Chaï. C’était notre chat. On l’a trouvé mort dans la piscine au printemps dernier, le jour de l’anniversaire d’Élise. Je l’ai prise dans mes bras. Je savais qu’au fond, ce n’était pas Thé Chaï. Je savais qu’elle sentait quelque chose. Ma peine, probablement. Cette tristesse infinie que j’ai tenté de cacher aux p’tits en me scotchant un sourire. Les enfants ne sont more »

Lire la suite